On entend par banques de données factuelles, celles contenant des données physicochimiques (p. ex. un point d’ébullition), toxicologiques (p. ex. une valeur limite d’exposition professionnelle) ou environnementales (p. ex. un potentiel de formation d’ozone urbain).

A) Banques de données physicochimiques

B) Banque de données toxicologiques

C) Banques de données environnementales

D) Banque de données d’exposition professionnelle

A) BANQUES DE DONNÉES PHYSICOCHIMIQUES

Plusieurs grands fabricants de solvants industriels traditionnels fournissent sur leur site Web des paramètres physicochimiques sur leurs solvants (liste non exhautive) :

B) BANQUES DE DONNÉES TOXICOLOGIQUES

Les banques de données toxicologiques suivantes ne se limitent pas aux solvants :

  • RepTox : Service du répertoire toxicologique de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) .
  • PubChem

C) BANQUE DE DONNÉES ENVIRONNEMENTALES

D) BANQUE DE DONNÉES D’EXPOSITION PROFESSIONNELLE

  • Solvex : banque de données de l’Institut national de recherche et de sécurité, regroupant plus de 350 000 données d’exposition professionnelle aux solvants et autres composés organiques volatils mesurés en milieu de travail en France.